aller au menu

Les Cévennes

Quand le Gard résistait (1940-1944) - Le temps des pionniers - Tome 1

Quand le Gard résistait (1940-1944) - Le temps des pionniers - Tome 1

La Résistance dans le Gard... En la matière, Aimé Vielzeuf est orfèvre. D'abord, parce qu'il a connu lui-même, à l'âge où l'on se bat, la clandestinité et le maquis. Ensuite, parce que, pendant des décennies, encouragé par sa fonction de correspondant départemental du Comité d'histoire de Deuxième Guerre mondiale (de 1965 à 1981), qui lui donnait accès aux archives les plus secrètes, et lui permettait de recueillir de nombreux et précieux témoignages, il a, minutieuse fourmi, condensé sur plus de dix-sept cents fiches, une impressionnante documentation. En même temps, animé par la fureur d'écrire, il racontait, en une dizaine de chroniques alertes et colorées, telles que Au temps des longues nuits ou Epopée en Cévenne, les engagements de nos clandestins et de nos maquisards. Depuis, il a beaucoup lu, beaucoup écouté, beaucoup réfléchi. Aussi, Le Temps des pionniers, premier des trois volumes de Quand le Gard résistait, est-il d'une autre nature. L'auteur, bien qu'il n'ait oublié ni les engagements de son ardente jeunesse, ni ses camarades de combat à qui il se plaît à rendre hommage, sait maintenant, en authentique historien, s'élever au-dessus des parti pris et des réactions émotionnelles pour ordonner, sans passion, les résultats de ses travaux en une puissante synthèse. Ce qui permet à son préfacier, Pierre Mazier d'avancer: "L'âge aidant, il a pris de la hauteur et il est passé maître dans l'art de jeter sur les hommes et sur les choses un regard clairvoyant et impartial."

20.00€

238 pages
29.7 x 21 cm
Imprimé en 1997
Ce livre est illustré
Broché

Paru en 1997
ISBN : 9782841149209

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

239 livres

Les Cévennes
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales