aller au menu

Histoire

Alger la Blanche

Alger la Blanche

De 1830 à 1962, souvenirs et images d'une ville

Ernest Renan a dit « L'histoire de l'Algérie se divise d'après le nombre de conquêtes étrangères qu'elle a subies. Les dominations successives des Romains, des Vandales, des Byzantins, des Arabes, des Français, sont des jalons qui coupent la monotonie de ses annales ». A la chute de l'Empire romain, le ville d'Alger - ICOSIUM - fut détruite puis, réédifiée par les Vandales. Après l'invasion arabe, elle devint, par droit de conquête, le propriété particulière d'une puissante tribu : les BENI-MEZEGRENNA (ou BENI-MEZR'ANNA) où ils faisaient du commerce. Mais peu à peu, les vasseaux de cette tribu s'affranchirent à prix d'argent et Alger   EL DJEZAIR - fut érigée en capitale d'un petit état indépendant qui devint rapidement la terreur des pays latins. De l'avènement des Turcs, puis de la domination de Khaïr-Eddine, en 1518, la Régence n'a pas d'autre histoire que celle de sa milice formée de Janissaires. La Régence turque est souveraine et maîtresse. Il faudra attendre l'expédition française de juin 1830 pour que cesse enfin plus de trois siècles de piraterie et d'esclavage en Méditerranée. Alger va alors prendre son essor et devenir, après cent trente années de présence française, cette magnifique métropole méditerranéenne. C'est cette partie de l'histoire française d'Alger que l'auteur de cet ouvrage a voulu faire revivre à l'aide de nombreuses vues entrecoupées de résumés historiques.

25.00€

48 pages
29.7 x 21 cm
Imprimé en 1994
Ce livre est illustré
Broché

Paru en 1994
ISBN : 9782750435929

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

195 livres

Histoire
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales