aller au menu

Aude

Noms de lieux de l'Aude français-occitan

Noms de lieux de l'Aude français-occitan

Ses habitants, sobriquets, proverbes

Il n'est pas si lointain ce temps ou le patois ensoleillait les échanges dans nos campagnes et nos villages. Caustiques, gracieuses, pouvant être coquines, ses intonations accompagnaient notre univers. Et quand arrivaient moissons ou vendanges, les fêtes ou les réunions familiales, le patois devenait la première langue.
Depuis le début des années cinquante, la pratique du patois, pardon de l'occitan, a hélas progressivement disparu de notre quotidien. "Trop paysan", vulgaire, rabaissant semblait ce dialecte pour les jeunes que nous étions alors.
Mea culpa ! avec les ans et une meilleure compréhension de l'histoire de notre pays, le désir surtout d'un retour à nos racines, l'esprit de sauvegarde s'est mis en marche. Fils d'émigrés espagnols, personnellement je sais trop ce que je dois à ce parler si proche de celui de mes parents. Et parce que le patois me paraît une richesse régionale irréfutable, un trésor culturel dans notre patrimoine, j'ai choisi d'apporter ma contribution à travers ce nouvel ouvrage. J'ai voulu le dédier à mes concitoyens et à tous ceux qui sont attachés à notre pays.
Sous le titre "Noms de lieux de l'Aude". Occitan-Français.
Ses habitants, sobriquets, proverbes", je me suis efforcé de réaliser un catalogue sans doute incomplet, mais déjà précieux.
Si au fil des lignes et des pages, le lecteur parvient à renouer avec des parfums d'époque, des souvenirs familiaux ou moments vécus, mon souhait sera atteint et mon bonheur plus intense.

10.00€

66 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2009
Broché

Paru en 2009
ISBN : 9782750421007

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

191 livres

Aude
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2021 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales