aller au menu

Romans - Nouvelles

Les crépusculaires

Les crépusculaires

Etudiante en sciences à Montpellier, Iulia a commencé à écrire des contes pour ses neveux alors qu'elle avait dix ans. Mais c'est surtout sa confrontation avec la littérature du dix-neuvième siècle qui confirmera sa passion pour l'écriture. Elle présente ici son premier recueil, qu'elle préfère qualifier « d'expérience vive » plutôt que d'oeuvre véritable. Ce recueil ne cherche pas à exhiber la contemporanéité de la poésie. Il témoigne simplement de l'envie d'une jeune fille de vingt ans de décrire certains aspects du monde qui l'entoure au moyen d'un langage différent, un langage . qui patiente inlassablement et qui s'offre totalement lorsqu'il est sollicité. Avec Les crépusculaires, Iulia décide d'écrire ses mémoires avant l'heure, de prendre chaque fragment de sensation pour lui attribuer une autre légitimité que celle de l'expérience. Elle patauge dans l'entre-deux de l'adolescence, retombe en enfance pour vieillir brusquement avant de réaliser que tout ceci revêt du rêve. La jeunesse est porte-parole autant qu'elle est coupable, coupable d'être jeune, amoureuse, ingrate, fragile et destinée à vieillir.On commence par des Mémoires, vécues, souvent imaginées, un pathétisme feint et pourtant prémonitoire qui donne à l'introduction une résonnance posthume. En conclusion, on revient à l'âge biologique où chaque instant se vit au travers du sommeil et où toute certitude est évanescente.Entre les deux, le crépuscule, seul moment où la vision apparait comme indéfectible et claire, interlude où tout doit mourir sans que le souvenir ne vienne interférer dans la transition.La poésie est la voix indispensable pour soutenir ces aveux ; c'est le seul outil encore en mesure de redéfinir les mots pour leur conférer l'intemporalité du vrai.

15.00€

121 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2013
Broché

Paru en 2013
ISBN : 9782750432331

Ajouter au panier

Le saviez-vous ?

« Le roman des écoliers »

« De cette rencontre entre l'éditeur nîmois et l'instit-écrivain meusien, est née une volonté d'œuvrer ensemble pour promouvoir l'écriture et l'édition. C’est ainsi qu'a germé l'idée de publier le petit roman policier, « L'aspirine… c'est la poisse », écrit par les élèves de Pierre Lombard. »

23-05-2000 - L'Est Républicain

458 livres

Romans - Nouvelles
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2019 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales