aller au menu

Haute-Garonne

Colportage et communication à travers l'histoire d'un village commingeois : Ardiége (1850-1880)

Colportage et communication à travers l'histoire d'un village commingeois : Ardiége (1850-1880)

Mémoire de Maîtrise

Partie I: De l'Alphabétisation au livre de colportage
Chapitre I: histoire abrégée du livre
a. Du manuscrit au livre imprimé
b. Le commerce du livre
Chapitre II: situation de l'édition française du XVIIIème siècle au dé"but du XIXème siècle
Chapitre III: genèse de l'alphabétisation: d'une tradition orale vers une tradition écrite
Chapitre IV: le monde de l'édition française: éditeurs, libraires, imprimeurs au XIXème siècle
a. Les canaux de diffusion de l'imprimé
b. Règlementation de la librairie
Chapitre V: le colportage sous le second Empire
Partie II: Le Colportage, une communication politico-socio-culturelle
Chapitre I: une communication ambiguë, Colportage/Etat
Chapitre II: une communication livresque
Chapitre III: une communication géographique
Partie III: Une Communication structurale
Chapitre I: une communication villageoise
Chapitre II: la famille, approche systémique
Chapitre III: le colportage, un groupe
Chapitre IV: le triangle de la communication, un relais inter-humain
Partie IV: Une Communication industrielle, la mise à mort du colportage
-section 1: le développement d'un moyen de communication: le chemin de fer
-section 2: l'abolition du brevet de libraire, vers un développement d'une communication de masse
Chapitre II: dans une communication moderne, un nouveau type de colportage
-section 1: Portrait de Christian Lacour, le colporteur d'aujourd'hui
-section 2: Le phénix renaît de ses cendres

15.24€

184 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2000
Broché

Paru en 2000
ISBN : 9782844068217

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

103 livres

Haute-Garonne
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales