aller au menu

Corse Matin : Un jour, à Fiuminale de Léa Casale

(23/06/2012)

Corse Matin : Un jour, à Fiuminale de Léa Casale

Léa, la silencieuse, trempe sa plume dans les eaux calmes du fleuve et s'aventure sur tous les chemins du rêve sans jamais se retourner, sans jamais s'égarer, guidée par une boussole in¬terne vers un espace intemporel qui se situerait entre le nord réel et le nord magnétique.
Un champ immatériel, des contrées mystérieuses, où elle sème et cultive ses pensées. Songes, hallucinations, cauchemars, nuits d'ivresse et d'insomnies, ici et ailleurs, elle picore ce qui fera le grain de ses ouvrages, une fois la terre ferme regagnée.
Récit, roman, poésie... Lea Casale récidive aujourd'hui avec une série de nouvelles inspirées de ses promenades solitaires, «Un jour à Fiuminale», préfacé par Christian Lacour.
« J'étais un soupir »
D'un village abandonné, d'une maison oubliée, elle traverse les murs, tirant lentement le fil du passé, laissant resurgir les souvenirs. Elle replonge dans l'histoire de la Corse, renoue, par portrait et lettres interposés, avec ses ancêtres, effleurant avec humilité et respect, leurs secrets et leurs âmes. Apaisée ou tourmentée, elle s'abandonne au délice ou au supplice de l'écriture, parfois même au délire, né de l'illusion. « J'étais devenue un soupir ou peut-être un vertige. J'étais devenue un soupir enfermé dans une larme de Séléné )›.
H.R.


Un jour, à Fiuminale et autres nouvelles, de Léa Casale, aux éditions lacour.


Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales