aller au menu

Cuisine

Cuisinons la brandade ...

Cuisinons la brandade ...

Ce "chef-d'oeuvre du genre humain" ainsi l'avait qualifié le Président Thiers, ou bien encore "Trésor du Félibrige" comme l'invoquait Frédéric Mistral, mérite que l'on s'attarde sur ce célèbre plat qui vit le jour au XVIIIème siècle. Alors que les échanges de sel avaient pour habitude d'échanger de la morue contre du sel. Ce poisson, qui vivant est connu sous le nom de cabillaud, va changer son nom en mourant, ainsi il se transforme en morue fraîche ou salée. Devant ce stock important de morue, les gardois se demandent: que faire de ce poisson ? Aussi un jour l'un d'entre eux a l'idée de faire dessaler cette morue pendant 24 heures, de lui ôter sa peau et ses arêtes puis de la mettre à cuire dans une marmite en terre. Il rajoute un peu de lait et d'huile d'olive et remue sans arrêt cette préparation jusqu'à obtenir une préparation crémeuse, la première "brandade" vient de naître. (Son nom provient du verbe provençal "brandar" qui signifie "branler, remuer"). Maud Chaudron

16.00€

109 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2014
Broché

Paru en 2014
ISBN : 9782750434489

Ajouter au panier

Le saviez-vous ?

« Canard et truffes éveillent les sens »

« Les éditions Lacour-Ollé installées à Nîmes nous gratifient de deux livres de recettes signés Noëlle Noël des plus alléchant. »

Midi Libre

534 livres

Cuisine
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales