aller au menu

Lozère

Dans le rayonnement de Saint Privat

Dans le rayonnement de Saint Privat

Chaque génération devrait apporter sa pierre à l'édifice élevé à la gloire des saints, surtout des saints locaux. A cette construction encore incomplète les éléments n'ont jamais manqué comme matériaux. Tels sont : l'hagiographie, l'histoire, que les saints ont en partie fixée, la littérature, l'architecture religieuse, la numismatique, la sculpture, l'orfèvrerie, la gravure, la peinture. En un mot, tout l'art humain a servi à populariser un nom, à faire revivre une
mémoire, à la présenter en exemple. La légende même s'en est emparée, brodant sur le fond connu, et apportant sa note plus idéalisée et empreinte de merveilleux. Combien on a reproché aux vies de saints cette note naïve où l'imagination populaire s'était donné libre jeu ! La légende est la constatation d'un souvenir que l'on a voulu embellir, mais le souvenir n'en était que plus profondément gravé. Les peuples blasés, n'ont ni poésie, ni gracieuses légendes, fleurs du terroir. Au reste, l'histoire véridique a d'autres appuis et d'autre bases ; si la vie des saints, à ses yeux, doit se réduire à l'échelle humaine, elle apporte des satisfactions nouvelles, parce que plus solidement établies et éclairant plus directement le passé. A ce point de vue, tout a-t-il été dit sur la vie et l'histoire des saints qui intéressent spécialement notre région ? Ou en. Dore, la génération présente n'a-t-elle rien oublié de l'acquit ancien ?
Depuis trente ans, depuis qu'a paru le « Saint Privat » du chanoine Remize, ouvrage de tout premier ordre, aucun travail important de construction et d'édification ne semble avoir vu le jour. Seules quelques critiques consécutives à cette étude, et lui rendant hommage, se sont produites.
 
J.-X. BOUNIOL

20.00€

131 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2014
Ce livre est illustré
Broché

Paru en 2014
ISBN : 9782750436322

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Christian Lacour, le colporteur éditeur du IIIème millénaire »

« Pour l’anecdote, il a fabriqué, en 1988, le livre le plus épais d’Europe soit 1,04m X 0,72m constitué de 1000 pages et pesant 118kg, « l’Enkiridon ». »

10-01-2002 - Le Petit Niçois hebdomadaire - Pascal Gaymard

239 livres

Lozère
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales