aller au menu

Essais

De l'universalité du vol

De l'universalité du vol

Du concept philosophique de la rapine

Le vol existe depuis le début des temps. Son action à travers le temps et l'histoire a cette particularité notable de couvrir avec excellence l'ensemble des actes humains sur la planète. Si sa forme a changé continuellement depuis lors, ces aspects discutables continuent à rester problématiques, tant sur le fond que la forme, puisque d'un point de vue moral le vol demeure condamnable. Il n'en reste pas moins, au vu des circonstances tout au long de l'histoire de l'humanité, une nécessité de survie. Mais quand est-il du vol de l'ombre, celui que l'on peine à découvrir, le vol invisible ?
Peut-on envisager que le vol serait devenu au fil de notre évolution la meilleure manière de survivre, ou serait-ce ses répercussions sur la vie de l'individu qui incite la société à encourager ce genre de pratique ? Au mépris de tout ce que la société pourrait penser à mon encontre, je me dois à moi-même, ainsi qu'à vous, une certaine sincérité quant à ma vision de ce que peut être le vol, qu'il soit matériel ou immatériel. Sa répétition au fil des âges me conforte à penser que même s'il est condamnable, il est certainement, sans que nous le sachions, indispensable à l'évolution humaine.
L'intention de voler est sûrement plus grave que l'acte en lui-même, mais au fond, qu'est-ce que la notion de vol illégal ? La société tout entière ne serait-elle pas que rapine ? C'est la connaissance de cette parenthèse sociale qui me convie à examiner d'un peu plus près la banalisation de ce phénomène planétaire. Après tout, cette notion peu reluisante de l'humanité cache certainement un tout autre aspect sociétal, celui de la victoire que remporte la légalité sur la morale.

10.00€

76 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2020
Broché

Paru en 2020
ISBN : 9782750454241

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Christian Lacour, le colporteur éditeur du IIIème millénaire »

« Il est des traditions familiales qui tournent quasiment au sacerdoce. Les différentes générations des éditions Lacour-Ollé se sont consacrées à la vente de livres depuis 1791. D’abord, le colportage a été la règle avant d’être remplacé par la vente en librairie en 1869. A ce jour, c’est donc 35 personnes de cette famille qui, sur 8 générations, ont exercé cette activité. »

10-01-2002 - Le Petit Niçois hebdomadaire - Pascal Gaymard

136 livres

Essais
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2020 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales