aller au menu

Histoire

Des étudiants face à la grande guerre, tome 1

Des étudiants face à la grande guerre, tome 1

Ce premier volume réunit les actes des sessions 14 à 16 du concours. Nous y apprenons qui sont les Poilus (V. Leclercq), quelle est leur vie, et surtout leur misère, dans les tranchées (J. Paoli). Bien sûr ces Poilus combattent, ici sur le front d'Orient (F. Valet), qui allie la poésie des Balkans à l'horreur des combats.
Outre la misère des tranchées et de la terreur des assauts, nos Pioupious doivent subir l'insidieuse guerre des gaz (N. Bougette). Les gaz de combat ont passionné les étudiants pharmaciens. qui montrent comment leurs anciens ont réussi à trouver des parades, qu'il s'agisse de soigner les hommes ou de les protéger (D. Soobraty). Mais les gaz de combat sont des produits chimiques qui peuvent avoir des usages curatifs, comme cela a été le cas du gaz « moutarde », dont on a tiré des médicaments anticancéreux (C. Larroque).
Ainsi la guerre c'est aussi l'arrière, où elle a favorisé l'arrivée de la grippe espagnole, tuant plus que les combats (C. Boulouis). A l'arrière il y a l'administration de guerre qui assure la continuité de l'État, en faisant évoluer le droit (S. Mezghenna). Enfin, l'arrière c'est aujourd'hui, et c'est la mémoire, grâce à la muséographie (R. Provost).
 
Jacques Aben est professeur émérite des universités, doyen honoraire de l'École de l'air, mais aussi commissaire en chef de 1 ère classe des armées (réserve), avec six campagnes à son actif. Il participe aux travaux de l'équipe CRISES de l'université Paul Valéry et de l'équipe MRE de l'université de Montpellier. Depuis la fin des années soixante-dix il travaille sur les questions de défense militaire.

20.00€

331 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2019
Ce livre est illustré
Broché

Paru en 2019
ISBN : 9782750449643

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

210 livres

Histoire
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2019 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales