aller au menu

Nîmes

Histoire civile, ecclésiastique et littéraire de la ville de Nîmes

Histoire civile, ecclésiastique et littéraire de la ville de Nîmes

-Tome 1 des origines à 1312, au moment où, en 1874, paraissait cette nouvelle édition de l'oeuvre gigantesque de Léon Ménard, ce dernier était décédé, chargé d'honneurs académiques, depuis 107 ans. Mais il n'est pas audacieux de supposer qu'il se serait, sans doute, félicité de cette réédition peaufinée par un maître imprimeur nimois. Scrupuleusement fidèle, en effet, dans ses détails à l'oeuvre originale publiée de 1750 à 1761, cette dernière mouture était "traduite" en français du 19 ème siècle, donc intelligible sans efforts pour ses nouveaux utilisateurs. La facilité de lecture que cette adaptation apporte devrait permettre à beaucoup d'amateurs d'histoire locale- à tous ceux que l'histoire de notre pays "tourmente" comme elle tourmentait Michelet et Lucien Febvre, pour reprendre la formule de Braudel- de pénétrer enfin un texte toujours et plus que jamais essentiel, pour la connaissance du passé nimois. En fait - et ceci est pour lecteur d'une importance primordiale - nous sommes rapidement amenés à constater que cette histoire de Nîmes s'élargit aux dimensions d'une chronique intéressant tout le territoire de ce qui est aujourd'hui le Gard. -Tome 2 de 1313 à 1377: soixante cinq ans de l'histoire de Nîmes, presque jour par jour; trois livres (V, VI, VII) en ce tome II du monumental travail de Léon Ménard, suivis de 17 notes et d'une volumineuse Table des Matières, précieux index des 398 articles, rendant très faciles consultations et recherches. De Philippe Le Bel à Charles V, les rois se succèdent, et leur pensée, leur politique, leurs guerres vont alimenter la chronique nîmoise. Les Papes s'installent en Avignon, puis reviennent à Rome (1377): Nîmes en subit les contrecoups. Que d'évènements, que d'hommes, que de prises de conscience en ce XIVème siècle... Pendant ce temps que se passe-t-il à Nîmes ? Léon Ménard, dont l'intéressante biographie figure en tête de ce premier volume, le raconte minutieusement, sans autres soucis que vérité et chronologie. Cela ne se résume pas: il faut lire avec soin, amour et même passion. -Tome 3 de 1378 à 1481: ce troisième volume comprend les livres 8, 9 et 10 de cette somme et contient "le récit des évènements qui sont arrivés à Nîmes pendant un siècle et quelques années: il commence à l'an 1378 et va jusqu'à fin 1481", dit l'auteur dans son "avertissement". Il ajoute: "je ne pouvais y faire entrer un plus grand nombre d'années, sans en retrancher une infinité de faits domestiques, qu'on regretterait sans doute de ne pas trouver dans cette histoire particulière. C'est toujours le même plan que j'exécute et dont j'ai déjà rendu compte. Je veux dire que je ne perds pas de vue mon premier objet, qui est de donner une histoire circonstanciée et détaillée". La France connaît les règnes de Charles V le Sage, mort en 1380; Charles VI, le Fou (1380-1422); Charles VII, le BienServi (1422-1461); et Louis XI (1461-1483). C'est une période tragique de l'histoire de notre pays; celle de la Guerre de Cent Ans, sous les règnes des trois premiers, celle de la Guerre du Roussillon, en 1473, entre Louis XI et Jean II, roi d'Aragon. -Tome 4 de 1482 à 1565 De 1482 à 1565, période que couvre le tome quatrième de Ménard les Nîmois poursuivent leur existence. Chroniqueur plus qu'historien l'auteur en rappelle, pour ainsi dire au jour le jour, tous les aspects: politiques, économiques, ecclésiastiques, militaires, caritatifs, sanitaires, éducatifs... -Tome 5: les événements relatés dans ce tome de l'Histoire de la ville de Nîmes s'étalent de 1566 à 1635, du règne de Charles IX au règne de Louis XVIII. Les affrontements religieux en constituent l'essentiel. Les protestants majoritaires dominent en général leurs adversaires, domination accentuée par le fait que, lors des crises graves, de nombreux catholiques quittent la ville pour des lieux plus cléments. Mais la peur est dans les deux camps: on parle sans arrêt de complots (réels ou imaginaires), on accumule vivres et munitions en prévision d'un siège, on travaille sans relâche aux fortifications de la ville éliminant tout ce qui pourrait servir de point d'appui à l'assaillant éventuel... -Tome 6 de 1636 à 1755 Ce sixième volume est pour l'auteur, l'histoire contemporaine comme il le dit dans sa préface; car il s'agit de faits qui "se sont passés de nos jours ou dans les temps les plus voisins de ceux que nous vivons". -Tome 7: Après avoir épuisé, dans les six précédents volumes, toute la partie historique qui concerne la ville de Nîmes, et l'avoir conduite depuis les temps de sa primitive origine jusqu'à nos jours, il me restait à traiter de ses antiquités, à tracer une idée de son histoire naturelle, à faire connaître enfin, par une notice succincte de sa sénéchaussée, les lieux et l'étendue de cette vaste juridiction: trois derniers objets qui consommaient l'entière exécution de mon plan, et dont j'avais renvoyé l'examen à la fin de l'ouvrage. Ce sont donc là les trois parties qui forment le septième volume que je publie aujourd'hui, et par où je terminerai cette longue et laborieuse carrière.

266.00€

3562 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 1989
Broché
7 volumes

Paru en 1989
Réédition de l'oeuvre originale imprimée en 1874
ISBN : 2-86971-087-9

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Parution du 250e Lacour sur l’Ariège »

« Christian Lacour qui est, sans conteste, le premier éditeur régionaliste de France est aussi, et de très loin, le premier éditeur ariégeois bien que le siège de ses éditions se trouve à Nîmes. »

Le journal de l’Ariège - M.C.

254 livres

Nîmes
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales