aller au menu

Hommage à l'Ami: Yves Hours de Perret, Gavot des Cévennes

(18/03/2016)

Hommage à l'Ami: Yves Hours de Perret, Gavot des Cévennes

La terre cévenole de part sa longue Histoire, et ses histoires coutumières, heureuses, houleuses, parfois dramatiques a produit bon nombre d'écrits. Source d'inspiration pour de nombreux auteurs elle se distingue par des écrivains de haute volée plus ou moins célèbres, jusqu'aux plus humbles, en cette terre bénie qui vit naître un pape non loin de Florac, Urbain V... Qu'ils soient membres de l'Académie française ou d'aucunes sociétés savantes tous apportent leur contribution à l'évocation cévenole aux multiples visages. Les départements d'aujourd'hui formés en 1790 ne correspondent pas aux anciennes provinces royales dont l'homogénéité, existait depuis treize siècles. Ainsi voit-on apparaitre la Cévenne gardoise, l'héraultaise, la lozérienne, et ardéchoise ! Une nuée administrative pour un seul mot :  Cévenne ou Sévenne. Uniformité du nom, de la langue, et pléthore de coutumes et traditions liées par un langage dont les racines sont communes : « le patois » issu du roman rebaptisé par les linguistes le franco-provençal. Dialectique que tout cela réservée aux initiés...                                Sur le terrain : des hommes, un sol, un environnement qui façonne les habitants des contrées concernées. La mémoire ne peut perdurer que par la tradition orale et mieux encore par l'écriture... Parmi ces rédacteurs, et mainteneurs de mémoire :
un homme Yves HOURS, un ami d'exception... Un vrai cévenol au coeur généreux, un rebelle, un redresseur de torts sachant faire le coup de gueule, et le coup de poing (la castagnade), avec une grande aisance au regard d'une stature hors normes, un colosse de plus de cent kilos ! Une modestie avérée pour lier tout cela, ainsi, lorsqu'il me proposa d'éditer son patois cévenol (qui est d'une truculence inouïe), point n'était besoin d'y réfléchir. Ex-abrupto, il paraîtra ... Plus de vingt ans après (non sans rappeler un texte célèbre) le dictionnaire du « gavot des Cévennes » se vend toujours faisant les délices des lecteurs chevronnés et des nouvelles générations. Yves du haut de son nuage doit avoir un regard malicieux et probablement étonné et de dire :« Noun dédiou ! » Il est à noter que cet ouvrage et ses autres titres font de lui l'auteur cévenol le plus remarqué et le plus significatif quant à sa longévité et le plus lu... L'école des champs fut pour lui plus favorable que celle des universités à propos desquelles Paracelse disait que l'on apprenait moins que sur les sentes et sentiers. C'est vrai. A l'identique que fût son enveloppe charnelle Yves Hours de part son travail est un monument cévenol de l'écrit, incontestable... Gloire à lui et que vivent encore longtemps ses livres, « noun dé mile ! »
Christian Lacour-0llé, Cévenol par sa mère


 Du même auteur chez le même éditeur :
-Les chasses d'antan en pays Céveno1.1991.
-Jadis aux veillées Cévenoles. 1992.
-Dictionnaire du Patois Cévenol. 1994.
-Le château de Montalet. 1994.
-Le château du Chaylard à Aujac.1994.

Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales