aller au menu

L'Ariège en 1815 et 1816

L'Ariège en 1815 et 1816

L'Ariège en 1815 et 1816

Après avoir mis sous les yeux des lecteurs quelques analyses des documents à l'aide des-quels on pourrait essayer de peindre ce que fut
1riège au début du siècle dernier, j'ai retrouvé un paquet, que je croyais avoir égaré, de notes relatives à la période troublée où l'empire , tombé en 1814, reparut en 1815 et où les Bourbons, chassés au printemps, revinrent en été. L'Ariège en 1815 et 1816, tel est le titre — un peu inexact d'ailleurs — que je donne à cette nouvelle série de notes relatives à un travail jadis entrepris, mais inachevé. En même temps je donne à un autre éditeur une seconde série sous le titre : l'Ariège en 1814 et 1815. J'espère qu'un des érudits dont l'Ariège est fière com
plètera ce que nous aurons à peine ébauché. Comme les précédentes, toutes ces notes, qui
viennent des archives départementales, sollicitent , de la part de celui qui les analyse , l'exactitude que tout travail historique exige et la discrétion qu'il faut apporter à un ensemble de questions encore passionnantes.
Je parlerai d'abord des Cent-Jours, puis de la seconde Restauration.

7.62€

60 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 1999
Broché

Paru en 1999
Réédition de l'oeuvre originale imprimée en 1902
ISBN : 9782844064752

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Parution du 250e Lacour sur l’Ariège »

« Christian Lacour qui est, sans conteste, le premier éditeur régionaliste de France est aussi, et de très loin, le premier éditeur ariégeois bien que le siège de ses éditions se trouve à Nîmes. »

Le journal de l’Ariège - M.C.

35 nouveautés

Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2020 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales