aller au menu

Haute-Garonne

L'église de Luchon et les peintures de Romain Cazes

L'église de Luchon et les peintures de Romain Cazes

Histoire et Description

L'église de Bagnères-de-Luchon a été construite au cours de la seconde moitié du me siècle à la place d'une collégiale du xi` siècle — démolie pour la circonstance ! — qui était une curiosité archéologique unique en Comminges.
Chère aussi bien au coeur des Luchonnais qu'à celui des touristes ou des curistes, croyants ou incroyants, cette église est surtout remarquable par ses peintures murales, lesquelles forment un ensemble monumental de 104 sujets, unique en Haute-Garonne. Ces peintures sont dues à trois artistes peintres, derniers représentants de l'école préraphaélienne : Alexandre Caminade, peintre de Louis Philippe, Romain Cazes, élève d'Ingres et Bertrand Bernard, peintre commingeois.
Ces peintures, fort dégradées, furent sauvées grâce à la création en 2006 de "l'Association pour la sauvegarde et la restauration des peintures de l'église de Luchon" (ASPEL), laquelle, par son action auprès des pouvoirs publics, fut à l'origine, après dix ans d'efforts, de la réhabilitation de ces peintures au cours du second semestre 2016, réhabilitation obtenue grâce au consentement de la mairie de Luchon.
À l'occasion du 250e anniversaire de la dédicace de l'église de Luchon à Notre-Dame de l'Assomption (15 août 1766) et à la restauration des peintures murales de cette église (fin 2016), Jacques Bergeon, président honoraire de l'ASPEL, historien bien connu pour ses ouvrages sur Luchon, était certes désigné par les éditions Lacour de Nîmes pour évoquer et décrire pour nos fidèles lecteurs l'histoire et les peintures murales de l'église Notre-Dame de l'Assomption de Luchon !

15.00€

72 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2017
Ce livre est illustré
Broché

Paru en 2017
ISBN : 9782750444655

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

112 livres

Haute-Garonne
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2019 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales