La Bannière de Rome, Pierre II ou l'inévitable schisme