aller au menu

Haute-Garonne

La dame aux camélias

La dame aux camélias

Auréolée par la légende, elle a réellement existé ! En réalité, cette célèbre courtisane ne s'appelait ni Marie du Plessis, nom de demi-mondaine, ni Marguerite Gautier comme dans le roman La Dame aux camélias de Dumas fils, ni Violetta Valéry comme dans La Traviata (en italien, la dévoyée, celle qui est en dehors de la voie), l'opéra de Giuseppe Verdi. Elle se nommait plus prosaïquement Alphonsine Plessis et était née en Normandie le 15 janvier 1824, près d'Alençon. Enfant abandonnée, elle trouva un "protecteur", le jeune duc de Guiche qui la "lança" à Paris dans le demi-monde, lui assurant élégance et culture — elle jouait du piano et chantait à merveille —. On la décrivait ainsi : "C'était une créature d'une éblouissante beauté et admirable par les grâces de son esprit", tandis que Dumas fils, son amant le plus célèbre, la dépeignait comme "grande, très mince, noire de cheveux, de longs yeux d'émail, vifs et fiers, les lèvres du rouge des cerises, les plus belles dents du monde... ses longues anglaises, une robe décolletée, ses bracelets d'or, sa rivière de diamants faisaient d'elle une femme dotée d'un charme romantique indéniable propre à troubler..." Menant une succession de plaisirs éprouvants, soupers, soirées théâtrales, concerts, bals, elle devint très malade, crachant le sang, fuyant par une vie de débauche une douloureuse réalité et pensant se racheter par la souffrance et le sacrifice d'un grand amour, elle devait mourir à vingt-trois ans et connaître une gloire immortelle grâce à Dumas fils et à Verdi.

10.00€

41 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2018
Ce livre est illustré
Broché

Paru en 2018
ISBN : 9782750448288

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

116 livres

Haute-Garonne
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2020 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales