aller au menu

Nîmes

La forteresse de la mort lente

La forteresse de la mort lente

Les internés de la forteresse de Graudenz (aujourd'hui Grudziadz) en Pologne occupée, non loin de Gdansk, constituent une catégorie très mal connue des prisonniers de guerre de 1939-1945.
Ni déportés (bien qu'il y ait eu, parmi eux, nombre de résistants, et aussi des Juifs), ni tout à fait prisonniers militaires (bien qu'ils aient relevé d'un Stalag et, pour la plupart, gardé des éléments d'uniforme), ils ont payé, et continuent à payer un lourd tribut à l'accablant appareil répressif hitlérien.
Ils ont été une dizaine de milliers (Français, Belges, Britanniques et quelques Polonais, Américains, Italiens et Néerlandais) à subir une rigoureuse détention, de type concentrationnaire entre 1941 et 1945.
La faim, la tuberculose, le froid, le travail forcé, les mauvais traitements ont clairsemé leurs rangs.
C'est leur histoire et celle de leur prison au bord de la Vistule que cet ouvrage-mémorial souhaite évoquer.

Chapitre I: La "vérité" de Gaudenz
Chapitre II: Fidélité au souvenir
Chapitre III: Quand les captifs se rebiffent
Chapitre IV: "Résistances" malgré les barbelés
Chapitre V: Les lois nazies et les tribunaux militaires
Chapitre VI: Graudenz
Chapitre VII: Les gardiens
Chapitre VIII: Les Kommandos de travaux forcés
Chapitre IX: Les détenus... leur vie, leur misère, leur mort...
Chapitre X: Les témoignages des médecins
Chapitre XI: La foi et l'espérance
Chapitre XII: Liberté, liberté chérie !
Chapitre XIII: La lutte des anciens internés contre l'oubli...
Annexe I: un rapport de Maurice Vila, homme de confiance de Graudenz
Annexe II: la pathologie des internés
Annexe III: écrits sur Graudenz
Annexe IV: l'histoire postale de Graudenz et de ses annexes
Annexe V: questions et réponses administratives
Annexe VI: un ouvrage collectif

15.00€

208 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2010
Ce livre est illustré
Broché

Paru en 2010
ISBN : 9782750426798

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Christian Lacour, éditeur colporteur »

« Quand Jean-François Marcelin Ollé prend la route du colportage, il a seize ans. Il part d’Ardiège, son village natal (…) dans les Pyrénées, se dirige vers l’Aude, traverse l’Hérault, le Gard, le Vaucluse, la Drôme,... (…) Marcelin Olé et son clan effectuaient une tournée d’environ 1800 kilomètres, couvrant une quarantaine de départements. »

21-11-2000 - Midi Libre

252 livres

Nîmes
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales