aller au menu

Histoire

La guerre de Cent ans

La guerre de Cent ans

La conquête de l'Angleterre par Guillaume le Bâtard, en 1066, créa une situation difficile et pleine de périls; le duc de Normandie était désormais plus puissant que le roi de France, son suzerain. A la vérité, Guillaume sembla éviter jusqu'au dernier moment toute guerre offensive, non-seulement parce qu'il avait besoin de consolider sa domination au milieu des Anglo-Saxons, mais afin de pas donner à ses vassaux d'Angleterre et de Normandie une occasion de se soustraire aux obligations féodales qu'il n'aurait pas lui-même respectées. Les autres monarques anglais prétendirent conserver et accroître leurs possessions continentales; les rois de France eurent à coeur de rejeter ces étrangers dans leur île. De là, des mésintelligences, des froissements d'amour-propre, des rivalités opiniâtres. Dans l'origine, la lutte de la France et de l'Angleterre n'eut pas un caractère vraiment national: il s'agissait de déterminer les limites des deux pays; c'était un débat féodal, une guerre de vassal à suzerain; le duc de Normandie, devenu roi, soutenait à main armée sa rébellion contre le roi capétien.

20.00€

285 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2014
Broché

Paru en 2014
Réédition de l'oeuvre originale imprimée en 1864
ISBN : 9782750433116

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Christian Lacour, le colporteur éditeur du IIIème millénaire »

« Pour l’anecdote, il a fabriqué, en 1988, le livre le plus épais d’Europe soit 1,04m X 0,72m constitué de 1000 pages et pesant 118kg, « l’Enkiridon ». »

10-01-2002 - Le Petit Niçois hebdomadaire - Pascal Gaymard

193 livres

Histoire
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales