aller au menu

Le comté de Razès et le diocèse d'Alet

Le comté de Razès et le diocèse d'Alet

Le comté de Razès et le diocèse d'Alet

Pays de Rhédez

La contrée que l'on désignait, au moyen âge, sous le nom de Comté de Razés faisait partie de la province de Septimanie ou Gothie. Elle s'étendait au midi jusqu'aux frontières d'Espagne et au nord jusqu'au Comté de Carcassonne, tandis qu'elle était limitée à l'est par le pays de Termes et à l'ouest par le Comté de Foix. Cette vaste étendue de territoire constituait une région administrative se subdivisant en diverses sections, savoir :
Le Razés proprement dit ;    le Pays de Sault — le Donazan ; 
Le Capcir ; — le Pays de Fenouillèdes ; — la Corbière de Soumis ; ¬la Vallée de l'Agly — et la Châtellenie de Pierre-Pertuze.
'La création de ce Comté remonte au sixième siècle, et on le désigna d'abord sous le titre de Pays de Rhédez ou Comté de Rhédez. Ce ne fut qu'à partir du douxième siècle que la locution romane de Razés fut adoptée comme traduction du mot Rhédez qui était d'origine wisigothique.
Le Comté du Razés dura jusqu'au jour où la croisade contre les Albigeois amena une nouvelle organisation dans la Septimanie, qui prit le nom de province du Languedoc, et fut réunie à la couronne. Les grands fiefs seigneuriaux, qui étaient devenus tout antant de principautés indépendantes, cessèrent d'exister. Le Comté de Razés perdit même son autonomie et devint le Diocèse d'Alet, par suite de la création de deux nouveaux évéchés dans la province, en 1318.
C'est le passé historique de cette contrée appelée successivement le Comté de Razés et le Diocèse d'Alet que nous avons essayé de faire revivre. Mais, au lieu de consigner le résultat de nos recherches dans un récit général embrassant dans leur ensemble par ordre chronologique le Comté et le Diocèse, nous avons procédé par notices particulières. Dans une série de monographies nous passons successivement en revue les villes et les bourgs, les églises et les abbayes, les châteaux et les forteresses qui, depuis plus de douze cents ans, ont marqué leur place dans la contrée. Tous ces antiques monuments, les uns encore debout, les autres à l'état de ruines, sont, pour ainsi dire, autant de signes graphiques inscrits sur le sol, et qui nous racontent les légendes des siècles.

20.00€

252 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2002
Broché

Paru en 2002
Réédition de l'oeuvre originale imprimée en 1880
ISBN : 9782750449438

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : une livre chaque jour »

« Son dynamisme hissa, en 1998, cette originale entreprise à la huitième place des groupes d’édition les plus productifs en France …. Un petit poucet régionaliste parmi les grands nationaux, en somme… Sur leur lancée, les éditions Lacour ont battu, en 1999, encore un record, publiant, en une année, 363 titres. »

Midi Libre - M.-L.G

35 nouveautés

Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2019 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales