aller au menu

Essais

Le Märchen de Goethe dit le Conte du serpent vert

Le Märchen de Goethe dit le Conte du serpent vert

Essai de "réinterprétation symbolique"

C'est pourtant sur une note optimiste que Goethe conclut son conte: "Finalement, tout repris son cours normal, chacun peu à peu ne se préoccupant plus que de suivre sa route. Jusqu'à ce jour, le pont fourmille ainsi de passants et le Temple est le plus fréquenté de la terre". Espoir certes, mais aussi derniers conseils: chacun doit suivre sa route. Le chemin n'est pas collectif, ce qui n'exclut les autres en aucune façon puisqu'ils t'aident. Mais personne ne marche jamais à ta place. Emprunte le pont autant de fois que tu le pourras, n'aies pas peur de "voyager" et de mourir autant qu'il le faudra. Fréquente ton temple intérieur: il est dans le Grand. (comme le petit temple ressemblant à un reliquaire dans le Sanctuaire).

15.00€

114 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2010
Broché

Paru en 2010
ISBN : 9782750426507

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Christian Lacour, éditeur colporteur »

« Quand Jean-François Marcelin Ollé prend la route du colportage, il a seize ans. Il part d’Ardiège, son village natal (…) dans les Pyrénées, se dirige vers l’Aude, traverse l’Hérault, le Gard, le Vaucluse, la Drôme,... (…) Marcelin Olé et son clan effectuaient une tournée d’environ 1800 kilomètres, couvrant une quarantaine de départements. »

21-11-2000 - Midi Libre

124 livres

Essais
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2020 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales