aller au menu

Protestants

Le mariage des protestants depuis la réforme jusqu'à 1789

Le mariage des protestants depuis la réforme jusqu'à 1789

Depuis la révocation de l'Edit de Nantes jusqu'à 'édit de 1787, les Protestants n'eurent pas d'état civil en France. Aux yeux de la loi leurs mariages n'avaient aucune valeur: leurs femmes étaient des concubines, leurs enfants des bâtards et leurs unions étaient privées d'effets civils. Pourquoi en était-il ainsi? Les réformés avaient-ils désobéi aux principes de la loi morale et était-ce pour les en punir qu'on agissait de la sorte? Non, l'histoire nous apprend au contraire que leurs moeurs étaient irréprochables, leurs unions honnêtes, admises par tous. Mais la loi ne reconnaissait pas leur mariage parce que, pour l'établir, ils n'avaient pas observé les formes fixées par les ordonnances pour sa validité. Pourquoi les protestants refusaient-ils de se soumettre aux lois du royaume qui réglaient la forme des mariages? C'était pour eux une question de conscience. Ils n'avaient pas la même conception du mariage que les catholiques.

15.00€

192 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 1997
Broché

Paru en 1997
Réédition de l'oeuvre originale imprimée en 1901
ISBN : 9782750446147

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Parution du 250e Lacour sur l’Ariège »

« Christian Lacour qui est, sans conteste, le premier éditeur régionaliste de France est aussi, et de très loin, le premier éditeur ariégeois bien que le siège de ses éditions se trouve à Nîmes. »

Le journal de l’Ariège - M.C.

121 livres

Protestants
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales