aller au menu

Léa Casale: Les souffrances de l'exil

(20/08/2015)

Léa Casale: Les souffrances de l'exil


Lecture



LÉA CASALE VIENT DE FAIRE PARAÎTRE SON DERNIER OUVRAGE, ENTRE FICTION ET VÉCU


L'enfermement se construit autour de trois récits et traite de l'exil et de ses conséquences psychologiques. Comme à l'accoutumée, l'auteur trouve son inspiration dans son vécu et se plaît à mêler rêves et réalités. Léa Casale nous propose trois destins : l'histoire d'une enfant tuberculeuse soignée dans un préventorium en Provence, le vécu d'un jeune appelé durant la guerre d'Algérie et l'histoire tragique de jeunes enfants russes . « Celui qui n'a pas connu l'exil ne peut comprendre l'âme tourmentée de l'enfant prisonnier des affres de l'angoisse quand il ne sait pas vers qui se tourner pendant la traversée du néant. L'enfant qui a perdu ses repères s'invente un univers. Celui qui n'a pas connu l'exil ne peut comprendre l'âme tourmentée du jeune soldat, prisonnier des affres de l'inquiétude, quand il ne sait pas à qui confier ses craintes pendant la durée de l'enfer d'un conflit dont il ignore jusqu'à l'issue, sans savoir si demain il sera toujours en vie.» L'exil est raconté à travers les ressentis de la petite fille malade : « Je raconte, confie Léa Casale, mon vécu. J'avais contracté une primo-infection dans les années soixante. J'ai été séparée de ma famille durant de longs mois. Mon seul lien avec mes parents était la correspondance." La force du souvenir Pour apaiser l'angoisse de l'abandon, l'enfant se réfugie dans l'imaginaire. L'artiste Camille Claudel tient une place privilégiée dans le coeur de la narratrice qui découvre que l'asile où fut enfermée la sculptrice est proche du préventorium où l'enfant est soignée. Guérit-on jamais des blessures de l'enfance ? Le deuxième récit est dédié à l'oncle de Léa Casale, un jeune soldat appelé durant la guerre d'Algérie : « C'est l'histoire de Martin Casale, le frère de ma mère. Il avait vingt an s . » De cette période, l'auteur n'a gardé que des vieilles photos jaunies par le temps. « Mon oncle était mon héros », résume Léa Casale qui n'a de cesse de faire revivre par la force du souvenir ce jeune homme qui a hanté ces jeunes années. Un message d'amour et résilience à travers l'histoire de ce soldat ayant subi les traumatismes de la guerre mais qui n'en a jamais parlé de son vivant. Le troisième récit est une pure création et se déroule en Russie. Léa Casale nous fait partager son amour pour ce pays. Elle narre l'histoire tragique de deux âmes prisonnières. Deux jeunes gens possédés par les âmes de deux enfants tués pendant la révolution bolchevique. « Mariya et Valerian ignoraient probablement que leurs âmes demeurées à Saint-Pétersbourg poursuivraient leur chemin grâce à deux jeunes enfants qui continueraient à les faire (re)vivre au lendemain de leurs dix ans. » Ces destins si dissemblables sont liés par la perte de l'enfance, de la jeunesse et de la liberté. L'ouvrage est disponible à Bastia à la librairie Papi et au tabac Aurore à Lupinu.


Francesca QUILICHINI  (Magazine Fémina du 22 Août 2015)
L'Enfermement (de Provence en Algérie), Léa Casale, Edition Lacour.

Supplément de Corse Matin, 2 rue Sergent-Casalonga. Tél 04.95.51.74.00. Fax. 04.95.51.74.43. Président-directeur généralet directeur de la publication: Roger ANTECH. Responsable rédaction: Annebelle CHICCCA. Publicité: Corse-Matin Publicité, port de plaisance de Toga, 20200 Bastia; Tel : 04.95.32.66.33 et 2, rue Sergent-Casalonga, 20178 Ajaccio; Tel : 04.95.51.74.30.



 

Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales