aller au menu

Les années bonheur des classes vertes entre drailles et causses

(26/04/2016)

Les années bonheur des classes vertes entre drailles et causses


Lorsqu'il était instituteur, Jean-Paul Cauvin a offert aux écoliers une découverte des Cévennes. Il en a tiré un livre. Un banal livre de souvenirs, contant les séjours en classes vertes des élèves du primaire Jean-Jaurès? Certainement pas. Derrière les questions innocentes des enfants, les photographies sépia, les récits enlevés de randonnées par monts et par vaux, se dissimule un ouvrage ethnographique. Qui affiche l'ambition « de témoigner de valeurs universelles. D'être un passeur », sourit Jean-Paul Cauvin, auteur de De la Cévennes au causse au fil de la draille (1) et instituteur qui embarqua plus quatre cents écoliers dans cette aventure, de 1975 à 2000. «Les gens que les gamins ont rencontrés là-bas ce sont des personnes dont on ne parle pas beaucoup: ils possèdent des fermes agropastorales et familiales. Les Cévennes, c'est un pays qui meurt s'ils ne sont pas là. » Alors, l'instit a favorisé les échanges entre les enfants des villes et les habitants des mas, échanges qu'il livre aujourd'hui dans ce deuxième tome contant les classes vertes à la Mouleyrette et à la Salindrenque : Monsieur Nogarede l'apiculteur, Monsieur Gras le berger... Et l'auteur d'insister: « II faut aller au-delà des histoires de chèvres, de brebis, pour découvrir un langage, une façon de vivre. »
Pour remercier les Cévenols de « ce qu'ils lui ont apporté», le retraité nîmois s'est lancé à coeur perdu dans un nouvel ouvrage. Il racontera le rôle joué, durant la Seconde Guerre mondiale, par une simple dame des causses, devenue Juste parmi les Nations.
MARIE-LAURENCE GAILLAC    mIgaillac@midilibre.com


(1) Éditions Lacour.


De la Cévenne au causse au fil de la draille ...



Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales