aller au menu

Les années d'après

Les années d'après

Les années d'après

Souvenirs anchevêtrés d'années post-algériennes 1962-1982

Je suis né et ai grandi en Algérie, pays que je quitte quel­ques jours avant son indépendance, à l'âge de dix-huit ans. Les pages des Années d'après résument vingt années de ma vie en métropole ainsi que les deux années de mes séjours aux États-Unis d'Amérique. Mon récit se termine au moment où je réalise qu'au fil du temps je passerai plus d'années de ma vie en Europe — ou ailleurs dans le monde — qu'en Algérie. Relisant ce que j'écrivis à propos de mon passé dans le Maghreb, temps de mon existence caractérisé par huit années de guerre, je notais que mon texte contenait à de nombreuses reprises le mot bonheur écrit, cela va de soi, spontanément, sans calcul (voir "Nous n'avions pas mérité cela" Lambeaux un peu jaunis de souvenance algérienne 1954-1963, Lacour­ Rediviva, 2017). L'ouvrage présent, écrit tout comme le pre­mier simplement et sans manigance, exprime selon les moments la félicité, la joie, le bien-être, le ravissement, la gaitée, que sais-je encore... mais jamais le vrai bonheur. Au terme de mon second récit j'observe cette différence d'avec le premier. Est-elle exclusivement liée au fait que la dernière narration n'envisage — sauf pour le bref épisode américain — que ma vie dans l'hexagone qui fut initialement une contrainte ? Je suis convaincu que non et ceux qui m'auront bien lu auront com­pris quel élément pernicieux me priva possiblement, durant vingt années, de réel bonheur.

20.00€

250 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2018
Broché

Paru en 2018
ISBN : 9782750448332

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

35 nouveautés

Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales