aller au menu

Aveyron

Les maquis du massif central méridional 1943-1944

Les maquis du massif central méridional 1943-1944

Ardèche, Aude, Aveyron, Gard, Hérault, Lozère, Tarn

Après "l'hérault dans la résistance-1940-1944", "les Maquis du massif central méridional-1943-1944", constituent un second volet de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale dans cette partie du Midi de la France.
"Les recherches de Gérard Bouladou correspondent à un moment historiographique précis de la recherche historique et il ne saurait être question de modifier cette réalité. Seul, l'auteur lui-même aurait pu donner un tout autre texte. Ainsi, et trente ans après sa rédaction, cette étude renvoie à l'état de la recherche d'alors. L'engagement de Gérard Bouladou en avait fait un acteur de la période qu'il étudiait: on le sent à chaque ligne. Il avait aussi le contact direct avec tous les autres acteurs, ce qui lui permettait de recueillir témoignages et documents de première main. A cette époque aussi, les archives restaient pauvres sur la période de la guerre ou bien n'ouvraient pas leurs dossiers que la loi avait ordonné de laisser fermés pendant de longues années. Depuis 1974, les témoignages et les ouvrages sur les maquis se sont multipliés et ceux de A. Vielzeuf-P.Mazier sur le Gard, ou de H.R. Kedward, donnent des pistes que les nouvelles générations d'historiens empruntent et prolongent de plus en plus loin.
Grâce à Gérard Bouladou, la mémoire des maquis, qui aurait pu rester éphémère, a été fixée dans sa première phase de réflexion: elle sera certainement source de nouvelles études locales et de synthèses".

30.00€

617 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2007
Ce livre est illustré
Broché

Paru en 2007
ISBN : 2-7504-1416-4

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

148 livres

Aveyron
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales