aller au menu

Histoire

Les spectacles à Nîmes en gaule romaine

Les spectacles à Nîmes en gaule romaine

Si les réalisations de la civilisation romaine en matière d'architecture, de droit, suscitent encore aujourd'hui notre admiration, il est par contre un aspect de la vie sociale romaine qui nous intrigue singulièrement, voire même nous horrifie: les jeux de l'amphithéâtre. En effet, l'existence de tels spectacles, qui ont pris, sous l'Empire, une place démesurée, les "ludi circenses", signes évidents de la décadence de la société romaine, nous fascinent et nous répugnent à la fois, tant aujourd'hui nous avons du mal à concevoir le divertissement sous la forme de meurtres gratuits. Bien sûr, de nombreuses études ont été faites sur le phénomène des spectacles, dans la capitale même de l'Empire, mais il est bon aussi de montrer la place qu'occupaient ces jeux dans les provinces romaines, et, pour ce qui nous concerne, dans la Narbonnaise, province du Midi de la Gaule très tôt romanisée et qui porte nombreuses trace d'une latinisation opérée sans force. S'appuyant sur des documents épigraphiques, des textes d'auteurs latins, cet ouvrage dévoilera l'univers du gladiateur, sa position dans la société, la faveur que le public accorda aux "ludi circenses" dans les grandes cités de la Gaule Narbonnaise, comme Narbonne, Arles et surtout Nîmes qui semble avoir été un centre important de la gladiature.

10.00€

72 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 1988
Ce livre est illustré
Broché

Paru en 1988
ISBN : 2-86971-065-8

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

192 livres

Histoire
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales