aller au menu

Romans - Nouvelles

Lignes de cendre

Lignes de cendre

Le disparu de la Mitidja

Des instituteurs... Une guerre... Un rapt.
Un pied-noir soupçonne l'un de ses collègues musulmans d'être l'instigateur de l'enlèvement d'un jeune Narbonnais. Une haine féroce et durable s'installe progressivement entre les deux enseignants.
Des amis d'enfance... Le premier rejoint les rebelles du FLN; le second milite dans les rangs de l'OAS. L'attachement viscéral que ces hommes éprouvent pour le pays qui les a vus naître les conduit à organiser des expéditions sanglantes susceptibles de détruire leur belle fraternité d'antan.
Le lecteur, guidé pas à pas à travers les méandres de la politique du général de Gaulle, explore l'une des pages les plus sombres de notre cinquième République. Les principaux événements qui ont jalonné ces années de plomb sont décryptés sans concessions: recrutement de mercenaires, exactions des barbouzes, fusillade de la rue d'Isly, massacre des Oranais, abandon des harkis et exode des Pieds-noirs...
Des décennies se sont écoulées depuis la fin du conflit. Des mémoires disparaissent, des souvenirs s'effacent, cet ouvrage se veut avant tout un cri, un cri pour que la vérité se sache, quelques lignes de cendres sous lesquelles couvent encore des braises.

20.00€

434 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2009
Broché

Paru en 2009
ISBN : 9782750422226

Ajouter au panier

Le saviez-vous ?

« Le roman des écoliers »

« De cette rencontre entre l'éditeur nîmois et l'instit-écrivain meusien, est née une volonté d'œuvrer ensemble pour promouvoir l'écriture et l'édition. C’est ainsi qu'a germé l'idée de publier le petit roman policier, « L'aspirine… c'est la poisse », écrit par les élèves de Pierre Lombard. »

23-05-2000 - L'Est Républicain

Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales