aller au menu

Marmande : Jean Condou, la mémoire locale ne s'éteint pas

(01/09/2015)

Marmande : Jean Condou, la mémoire locale ne s'éteint pas

Plusieurs manuscrits de Jean Condou, décédé en 2012 (ici en 2008), sont encore à paraître. © ph. v.d.



Un ouvrage posthume de l’historien local sur les couvents marmandais vient de paraître.


«Bien des Marmandais se souviennent d'avoir entendu dire, qu'à une certaine époque, leur ville était appelée Marmande-la-Sainte ». C'est ainsi que commence le nouvel opus de Jean Condou, disparu en 2012, sur les couvents de la ville. Couvent des Cordeliers, des Carmes, des Capucins, des Ursulines, des Annonciades ou encore péripétie des dames de Saint-Benoît, ce nouveau livre de l'historien local revient sur une période d'intense vie spirituelle de la ville, à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle. Jean Condou, ancien secrétaire général de la mairie de Marmande, puis conseiller municipal, était un féru d'histoire locale. La vie à Marmande au Moyen Âge, la Fronde, les loges maçonniques au XIXe siècle ou encore la naissance de l'aviation dans le Marmandais, chaque pan de l'histoire locale intéressait l'ancien élu.



La passion des archives
« Lorsque son travail l'emmenait à Agen, à Bordeaux ou à Paris, il en profitait pour se rendre aux Archives. Et puis, lorsque la retraite est arrivée, il s'est mis à écrire », rappelle sa fille, Évelyne Guest-Condou. Si son ouvrage le plus célèbre « Marmande la Jolie », commandé par le Comité d'expansion du Marmandais à la fin des années 1980, est bien connu des Marmandais, nombre de ses recherches n'ont été imprimées qu'à quelques exemplaires. À la médiathèque municipale, pas moins de 170 documents produits par l'érudit couvrent un large pan de l'histoire marmandaise.
Lorsque Jean Condou avait terminé de travailler sur un sujet, il versait tous les documents qui lui avaient servi pour son travail aux Archives municipales, qu'il fréquentait assidûment. Tant et si bien qu'en 2004, la salle de consultation ouverte au public des Aarchives municipales, fut baptisée du nom de l'historien local. « Il en fut extrêmement reconnaissant », se souvient sa fille.


Une œuvre vivante
À sa mort, tous ses documents de travail ont été versés aux Archives municipales, si bien qu'un fonds important s'est constitué. « Pour le deuxième épisode de notre exposition consacrée à la Première Guerre mondiale, nous allons nous appuyer sur les nombreuses cartes postales qu'il nous a léguées », explique Marie-Hélène Bonnauron, agent des Archives municipales.
Une ou deux caisses subsistaient encore dans la maison familiale, où Évelyne Guest-Condou a découvert des manuscrits. « Je les ai tous envoyés à l'éditeur », indique-t-elle. Dans quelques mois, quelques années, de nouveaux ouvrages viendront donc s'ajouter aux 38 références déjà éditées aux éditions Lacour, qui nous éclaireront davantage sur l'histoire de la Cité de la pomme d'amour. La mémoire de la ville ne s'est pas éteinte.
Olivier Chauve
Les couvents de Marmande, Jean Condou, Éditions Lacour, 20 euros.


Sud-Ouest
Bordeaux Arcachon Médoc Libourne Langon La Rochelle Saintes Royan Cognac Angoulême Périgueux Agen Pau Bayonne Biarritz Mont-de-Marsan Dax
Exclusivité abonnés
Votre édition du soir est disponible sur soir.sudouest.fr

Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales