aller au menu

Marmande, Nouveau chapitre sur les dessous de la bourgeoisie

(13/01/2018)

Marmande, Nouveau chapitre sur les dessous de la bourgeoisie

SUD OUEST Samedi 13 janvier 2018


PATRIMOINE
Le deuxième volet de la saga des familles bourgeoises de Marmande vient de paraître.
Un nouvel ouvrage de l’historien Jean Condou vient de paraître et traite de la bourgeoisie de la ville.
Les bourgeois, plus ça devient vieux, plus ça devient… bon. Surtout entre les mains de Jean Condou. L’érudit marmandais, décédé en 2012, n’a pas fini de conter l’histoire de sa ville. C’est à titre posthume que son dernier ouvrage, « La Bourgeoisie marmandaise dans la tempête » (1), vient de paraître.



Noms de rue
Dans cet ouvrage, l’historien s’intéresse aux notables de la Cité de la tomate, de la Révolution française à la veille du second Empire. Il fait suite au premier volet, qui plongeait le lecteur dans les ruelles encorbellées de la Marmande médiévale.
« Dans la première partie, mon père raconte, comment pendant sept siècles, une quarantaine de familles marmandaises se sont renouvelées pour monopoliser la gestion des affaires de Marmande, évoque Évelyne Gest-Condou, avec ce
nouveau livre, les Marmandais retrouveront beaucoup de noms qui sont sur les plaques de rue. » Une histoire du quotidien qui s’est façonnée à l’aune des grands changements que vivait le pays. La commune de Marmande a besoin, comme ses congénères, d’être raccord avec le nouveau pouvoir et doit donc « être gouvernée par les meilleurs » selon les textes de la Convention. « La voie est toute tracée pour la bourgeoisie ». Les Dauber,Drouilhet, Courrèges, Brézet, Souilhagon, Lartigue et autres illustres marmandais sont tous présents.



45 livres sur la ville
« Mon père avait une armoire remplie de manuscrits, Christian Lacour, son éditeur qui était aussi son ami, se servait directement ! » C’est ainsi que le tandem Lacour-Condou a passé au crible des milliers de feuillets, carnets, notes pour
les mettre en ordre, en forme et publier pas moins de quarante-cinq ouvrages sur la ville. « Mon père écrivait beaucoup,
tout le temps et très vite », se rappelle sa fille. Bientôt un quarante-sixième livre à lire ? Sûrement !

Création du fonds Jean-Condou
Les archives municipales, autrement appelées La Maison de la mémoire, s’est dotée d’un « fonds érudit » dédié aux travaux de Jean Condou, couvrant la période 1793-1996. L’ensemble est ouvert aux consultations publiques. C’est
sa fille qui a fait don de l’ensemble des documents en possession de son père.
GAUVAIN PELEAU-BARREYRE
marmande@sudouest.fr


La bourgeoisie marmandaise dans la tempête

Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales