aller au menu

Midi Libre : Les étudiants en histoire racontent l'action des maires de Nîmes; Livre: Les élèves de David Mataix ont écrit un ouvrage instructif.

(12/04/2012)

Midi Libre : Les étudiants en histoire racontent l'action des maires de Nîmes; Livre: Les élèves de David Mataix ont écrit un ouvrage instructif.

Les étudiants ont mené leurs recherches aux archives de la ville.


Audrey s'est intéressé à Joseph-Antoine Courbis, qui fut le maire de la Terreur. Maelle et Anna ont planché sur Numa Gilly, dont le mandat à la fin du XIXème, fut secoué par des scandales; Matireen a travaillé sur Leon Vergnolles, le maire de l'après-guerre. L'idée de David Mataix, enseignant à la fac d'histoire de Nimes, de faire plancher ses élèves sur l'histoire des maires de la ville était pédagogiquement une bonne idée. "Plutôt que de leur faire faire des exposés sur Gambetta ou Clémenceau, je me suis dit que les envoyer aux archives municipales serait plus formateur. L'historien doit se confronter aux documents d'époque", explique l'enseignant; Les archives réservent des surprises.
Aujourd'hui,les travaux de ces cinquante et un étudiants sont regroupés dans un livre, qui paraît aux éditions Lacour, et offre un panorama complet sur l'histoire de ces premiers magistrats, de 1789 à 2008. Chacun a tâché d'éclairer l'histoire de l'homme par le contexte national, mais les futurs historiens, en travaillant sur les délibérations des conseils municipaux, ont eu aussi des étonnements. Maëlle et Anna ont par exemple été surprises de lire tous ces avis d'internement d'office à l'asile, signés par Numa Gilly. À l'époque de Girard, Nimes est touché par le choléra : en cette année 1832, 212 de nos concitoyens succombent (la ville compte alors 41000 habitants). On pointe du doigt la présence des cimetières et des égorgeoirs qui auraient pu contaminer l'eau. Le maire décide alors de la construction du cimetière Saint-Baudile. Tous n'auront pas des mandats aussi dynamiques, mais le travail des étudiants offre une belle mise en perspective. Laquelle a séduit l'un d'entre eux, Alain Clary, présent lors de la présentation du livre jeudi soir au Prolé. I1 faut dire qu'avant d'être maire, Alain Clary était professeur d'histoire.
Edith Lefranc
elefranc@midilibre.com

Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2018 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales