aller au menu

Notre catalogue

Origine et formation des noms de lieu

Origine et formation des noms de lieu

Chapitre I: Influences naturelles; Chapitre II: Influences politiques; Chapitre III: Influences religieuses; Chapitre IV: Influences onomastiques et suffixes ethniques." S'il rencontre un autre peuple, et qu''il soit le plus fort, il échange les noms adoptés et impose les siens; s'il est le plus faible, il accepte la loi du vainqueur, ou," cherchant un lieu inhabité, il crée un centre qui rappelle par son nom l'origine de sa fondation. Avant de chercher à expliquer le problème difficile des origines géographiques, on doit d'abord se demander quelles peuvent être les influences qui déterminent le choix des termes employés: Cette question, je me la suis posée, et, pour la résoudre, j'ai été du connu à d'inconnu. .J'ai étudié les mots de la langue Vulgaire dont l'origine est indiscutable, et j'ai remarqué, comme tout portait à, le croire, que le sens commun avait présidé à la formation de ces mots. J'ai conclu de cette observation qu'il devait en être de même pour le langage géographique, et que d'après cette loi du sens commun, qui souffre cependant tant d'exceptions, je pourrais peut-être arriver à découvrir les origines cherchées. Partant de ce principe, je me suis aisément persuadé que les noms de rivière devaient se rapporter à l'eau qui les forme, à la rapidité ou et la lenteur des courants, etc., que les noms de montagne devaient signifier élévation, que les noms de vallée étalent synonymes de cavité, etc., etc."

20.00€

267 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2015
Broché

Paru en 2015
Réédition de l'oeuvre originale imprimée en XIX
ISBN : 9782750437053

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

41 livres

Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2020 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales