aller au menu

Provence

La cuisine du soleil entre Provence et Languedoc

La cuisine du soleil entre Provence et Languedoc

En 252 recettes

 


L'auteur : Simone Lheureux qui ne cache pas l'intérêt et le respect que lui ont toujours inspirés les arts de la table, attribue sa gourmandise au fait que sa mère (dauphinoise) et ses aïeules (nimoise, ardéchoise et piémontaise) étaient toutes de fins « cordons-bleus ». Initiée très tôt aux tours de main de la cuisine traditionnelle « bourgeoise » aussi bien que paysanne, elle se plut, à peine sortie de l'enfance, à inventorier les richesses consignées dans les « Carnets de cuisine » familiaux, n'hésitant pas à tenter des expériences culinaires, aboutissant parfois, elle le confesse, à des résultats inattendus... Orientée par la suite vers les carrières de l'Intendance universitaire, elle eut le privilège, après ses études de Droit, d'exercer pendant cinq ans, les fonctions de sous-économe d'internat au Lycée de jeunes filles de Grenoble, établissant quotidiennement et veillant à la réalisation des menus pour 250 pensionnaires. Activité réellement formatrice pour qui rêve de « cuisine du marché »...


Le mariage lui fit abandonner prématurément La Mecque du gratin dauphinois pour celle de brandade, et elle suivit son mari, journaliste, à Nimes.


En 1956, Midi Libre lui demanda de rédiger une chronique quotidienne à l'intention de ses lectrices. Ce furent « Les Carnets de la Nimoise » qui, pendant pies de vingt ans, lui permirent de donner aux ménagères des conseils pour leurs achats et la confection de leurs repas familiaux.


Cette expérience prolongée fortifia la passion qu'elle... nourrissait pou l'Art culinaire (le neuvième Art, selon Austin de Croze). et lui donna l'occasion d'acquérir une connaissance assez exceptionnelle des secrets de la cuisine régionale, cependant qu'elle enrichissait sa bibliothèque de maints ouvrages gastronomiques anciens.


Saisie de cette noble ardeur du prosélytisme, elle s'attela, à l'heure de la retraite, à la rédaction d'un recueil des meilleures et des plus originales recettes de cuisine de terroir et de tradition, recueillies au cours de ses années professionnelles.


Ainsi complète-t-elle par un document précieux l'oeuvre à laquelle elle s'est vouée, concrétisant à l'intention de ses lectrices la passion qu'elle eut toujours à défendre une cuisine simple, empruntant son soleil à une région, entre Provence et Languedoc, où « les choses ont le goût de ce qu'elles sont. »

22.00€

228 pages
21 x 15 cm
Imprimé en 2004
Broché

Paru en 2004
ISBN : 2-86971-012-7

Ajouter au panier

A propos des Editions Lacour

« Lacour : le top de l’édition régionale »

« Christian Lacour est aujourd’hui le premier éditeur régional français. Un « titre » que lui a fait acquérir sa philosophie particulière de l’édition : ne rejeter personne, pas plus l’enseignant que le jardinier, le maçon que le savant. Christian Lacour n’a jamais voulu considérer la littérature comme un domaine réservé à une élite. C’est ainsi que bon nombre d’auteurs ont pu se faire éditer, et que certains ouvrages ont été sauvés de l’oubli, puisque Christian Lacour cherche (…) dans les coins les plus reculés de vieux manuscrits à rééditer. »

20-06-1999 - La Marseillaise

172 livres

Provence-Alpes-Côtes d'Azur
Recherche :
Paiement en ligne sécurisé
2003 - 2017 © Editions Lacour-Ollé / L'actualité / Nos auteurs / Notre catalogue / Dossiers / Liens / Informations légales