25 bd Amiral Courbet, NIMES 30000 , FRANCE
04 66 67 30 30

Votre Panier

Déportation: Dachau, la barbarie au quotidien

Déportation: Dachau, la barbarie au quotidien

Écrit par  vendredi, 31 octobre 2014

Henry Sabatier, qui vit à Chambon-le-Château, vient de publier aux éditions Lacour, un livre sur le camp de concentration de Dachau situé à 30 km au nord-ouest de Munich. Ouvert le 22 mars 1933 sur ordre d' Himmler, ce fut d'abord un lieu d'internement pour les opposants politiques allemands au régime nazi.
Dans ce lieu terrifiant, durant 12 années régna au quotidien la barbarie sous toutes ses formes depuis les expérimentations médicales jusqu'aux tortures les plus atroces. Les internés ont connu des sévices plus cruels les uns que les autres, la faim, la soif, le froid glacial en hiver et la chaleur accablante en été. Entre l'été 40 et la fin du mois d'août 45, 12500 Français furent internés et 1 600 y sont morts. À Dachau, il y avait des catholiques, des protestants, des juifs, des témoins de Jéhovah, des tsiganes, des résistants, des apatrides,"ceux qui croyaient au ciel et qui n'y croyaient pas". Dachau, c'était 185 "kommandos" des camps annexes et extérieurs, des camps satellites qui fonctionnaient pour le plus grand profit de l'industrie allemande: Messer-Schmitt à Augsbourg, Bayerische motor Werke à Allach, Donnier à Aufkirch-Kfaufbeuren. Le 29 avril 45, Dachau sera libéré par le 3ème bataillon du 157ème régiment de la 45ème division d'infanterie de la 7ème armée américaine. Parmi les prisonniers célèbres de Dachau, on peut citer l'accordéoniste André Verchuren, Edmond Michelet, Mgr Gabriel Piguet, évêque de Clermont-Ferrand, les physiciens Georges Charpak dont l'un des frères s'était réfugié dans les Cévennes... (jean-marc Gilly, la lozère Nouvelle)

Dachau KL

Lu 27 fois Dernière modification le vendredi, 21 juin 2019

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.