25 bd Amiral Courbet, NIMES 30000 , FRANCE
04 66 67 30 30

Votre Panier

Les Poilus de Cabrières exhumés de l'oubli

Les Poilus de Cabrières exhumés de l'oubli

Écrit par  mardi, 11 novembre 2014

Mémoire: Le généalogiste Grégory Viguié poursuit son travail d'enquête. Racontant ces hommes tombés pour la France. En 1911, à la veille de la Grande Guerre, Cabrières, petit village aux cent vingt-quatre maisons, recense 297 habitants. 297 habitants dont huit Poilus mourront au combat. Ces Poilus qu' inlassablement un généalogiste nîmois, Grégory Viguié, ne cesse de mettre en lumière : à l'occasion du centenaire du conflit 1914-1918, il a choisi de travailler, à la demande des municipalités, sur les monuments aux morts, écrivant  un mémoire non seulement sur l'histoire du village, mais également sur la biographie des soldats disparus. Après Brouzet-lès-Alès, c'est au tour de Cabrières de basculer dans le passé : ce travail de recherches et le livre grand public qui en est tiré seront officiellement    présentés, mardi 11 novembre à 11 heures, à l'issue de la cérémonie de commémoration. « C'est un devoir de mémoire et de respect, précise l'historien passionné, qu'il est nécessaire de transmettre et de pérenniser afin que le sacrifice de ces hommes ne tombe dans l'oubli. »
 Enquêtes sur le terrain: Ainsi, Henri Baud, «glorieusement tué à son poste de combat alors que, debout et sous un feu violent, il contribuait à enrayer une contre-attaque ennemie », le 29 juillet 1918 au Grand Rozoy ; ou encore Émile Folcher, agriculteur de 1,66 m, décédé le 25 septembre 1914 dans la Somme. «Antoine Manse, lui, a disparu à bord du bateau La Provence II, torpillé au large de l'Italie », détaille Grégory Viguié, un employé de Tango diplômé en généalogie et histoire des familles. « On pense souvent que l'on travaille en solitaire. Or, nous me  nons des enquêtes sur le terrain. Si l'on reste dans les Archives, les anecdotes n'apparaissent pas. » Après Cabrières, l'ancien élève du collège Les Oliviers se penchera sur les monuments aux morts de Poulx, Euzet-les-Bains, Langlade, Montaren-et-Saint-Médiers et de communes auvergnates. «Je vais me consacrer à la Première Guerre mondiale jusqu'en
2018-2020. Ces recherches permettent de faire connaître des gens qui méritent de l'être. »
MARIE-LAURENCE GAILLAC
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Contact au 06 63 09 58 90
ou par mail sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
Site internet: wwvv.genealogie-gard.fr



Lu 25 fois Dernière modification le vendredi, 21 juin 2019

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.