Saint-Léonard-de-Noblat au XIIIème siècle