aller au menu

Bataille de Bouvines

Bataille de Bouvines PRIOUX stanislas

27 JUILLET 1214
L'histoire de la rivalité de la France et de l'Angleterre au Moyen Âge est certainement l'une des plus attachantes et des plus glorieuses que l'on puisse lire. Elle commence à la conquête des Normands, au me siècle, se poursuit dans le me, et se termine au me par les victoires de Philippe-Auguste et par l'expulsion définitive de ces opiniâtres voisins. Non content de posséder la Normandie, Jean sans Terre voulait joindre la Bretagne et l'Anjou à sa couronne d'Angleterre, et dans ce dessein il avait assassiné le jeune duc des Bretons, Arthur, son neveu et pupille de Philippe-Auguste. À la nouvelle de cet horrible assassinat, dont les chroniqueurs nous ont conservé le naïf et touchant récit, l'Europe s'était soulevée d'indignation et avait demandé vengeance de ce crime. Obéissant au cri de l'opinion publique, Innocent III avait excommunié l'assassin, tandis que les barons français le mettaient au ban de l'opinion et le déclaraient déchu de tous ses biens. Mais il fallait exécuter cette sentence, et ce périlleux honneur revenait à Philippe-Auguste, le plus noble, le plus glorieux, le plus puissant des seigneurs et souverains de l'Europe, et par conséquent le gardien naturel des droits et privilèges de l'Église. Quoique livré aux plaisirs grossiers de sa cour, Jean sans Terre n'était pas homme à se laisser dépouiller sans résistance, et par ses promesses autant que par son argent, il était parvenu à armer une partie de l'Europe contre nous. L'Allemagne, déjà révoltée contre Rome, la Flandre jalouse de nos succès contre elle, et le comte de Boulogne se préparaient à fondre sur nous dans le nord, à la tête d'armées innombrables. Au midi, les Sarrazins et les Albigeois occupaient toujours nos plus intrépides guerriers. La Bretagne et l'Anjou, que le fils du roi occupait en personne, étaient divisées par de nombreuses factions qui faisaient chèrement acheter leurs chancelant appui. Enfin la Bourgogne elle-même semblait hésiter dans sa marche. La France se trouvait donc entourée d'ennemis et de périls que Jean sans Terre lui suscitait de toutes parts. Il fallait sortir de cette situation, et c'est pour aviser au moyen de porter à son rival un coup décisif que Philippe-Auguste réunissait toute sa noblesse ecclésiastique et laïque dans la ville de Soissons, qui conservait encore de glorieux souvenirs de la monarchie naissante et des victoires de Clovis.

Le Baron de Batz

Le Baron de Batz TOURNEBISE roselyne

Parmi tous les personnages qui ont joué un rôle pendant la Révolution, Jean de Batz fut à la fois agent secret, conspirateur et agioteur, tout en luttant contre la Révolution. Malgré tout, il reste peu connu sinon ignoré des historiens comme du grand public.
Notre attention a été attirée sur lui par la découverte à l'époque où étant ingénieur de recherches aux Archives nationales nous devions mettre en informatique des documents de la série F3 H concernant les départements, nous découvrions parmi les dossiers relatifs au Puy-de-Dôme ses démêlés avec les habitants de Vic-le-Comte. Ce qui nous conduisit à poursuivre des recherches sur le personnage.
Si la vie du baron de Batz est peu exploitée par les historiens, est-ce à cause de son action de conspirateur antirévolutionnaire, de son esprit réfractaire à la mentalité des philosophes des Lumières si répandue à la fin du xvilie siècle, de son habileté, même aux pires moments de la Terreur, à être demeuré en relations, par des liens d'amitié ou par des activités financières, avec ceux qui détenaient le pouvoir révolutionnaire ? Attitude si différente
de celle des Vendéens ou des Chouans. Ce qui risque de le faire passer pour un trafiquant sans scrupules menant le double jeu.
Il est principalement connu pour avoir osé à Paris, le matin du 21 janvier 1793 à la tête de cinq partisans, les seuls qui avaient pu se retrouver au rendez-vous sur le boulevard, alors qu'ils auraient dû se trouver au moins 400, afin de guetter le carrosse conduisant Louis XVI au supplice, pour lancer des appels à la foule et tenter de sauver le roi.

Petite histoire du Napoléon de l'ouest Santa-Anna et le Mexique

Petite histoire du Napoléon de l'ouest Santa-Anna et le Mexique BERGEON jacques

Malgré le film Alamo tourné en 1960 et d'une durée de deux heures, on sait peu de choses sur Santa Anna, "le Napoléon de l'Ouest", car en France, peu de livres existent sur ce Mexicain hors du commun.
De plus, les histoires du siècle dernier sont plutôt injustes à son égard, le classant parmi les ambitieux, les fourbes, aimant l'argent, les honneurs, les plaisirs, vivant comme un satrape alors que, s'il y a un peu de vrai dans ces descriptions, il fut en réalité très courageux, plus intelligent que les fripouilles qui lui succédèrent, et très énergique, aimant le Mexique par-dessus tout, bernant à plusieurs reprises les Américains qui l'envahissaient !
Toute sa vie, il s'est battu pour son pays avec courage, participant, pendant 38 années de guerres, à plus de batailles que Napoléon Pr et Georges Washington réunis !
Certes, il n'était pas parfait, mais sa vie étonnante, peu connue, trop souvent discréditée, méritait d'être réhabilitée afin que ce "héros" mexicain reste, à tout jamais, "le Napoléon de l'Ouest".

Le bon sens au pouvoir

Le bon sens au pouvoir BOURBON-PARME (prince Charles-Emmanuel de )



Dans quelle société française voulons nous vivre ?
L'envie de partager un amour lucide pour la France a constitué le fil conducteur des thèmes abordés par Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme. L'auteur redonne également du sens à la fierté d'être français. Ses pages offrent une envie neuve de s'investir davantage dans la vie publique ! Préserver nos valeurs devient un enjeu brûlant en 2016.. Les échéances de 2017 ne supporterons pas le manque de courage que l'on observe actuellement ! La doxa officielle étouffe toute réflexion et toute initiative novatrice.
Ne faut-il pas s'en affranchir ? Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme lance ainsi une initiative optimiste et tonique à se libérer des chaînes et des violences qui compromettent l'avenir de notre pays. Ecrit entre 2014 et janvier 2016, n'est-il pas temps de rechercher un nouveau modèle politique ? N'est-ce pas urgent ? Ses propositions ouvrent un débat d'intelligence et de volonté. Or là où s'exprime une volonté s'ouvre toujours un chemin.

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'ORDER BY nom' at line 1