25 bd Amiral Courbet, NIMES 30000 , FRANCE
04 66 67 30 30

Votre Panier

Les moulins de Millau

Les moulins de Millau 3251

tweet_button Les Éditions Lacour-Ollé - Les moulins de Millau
1365580558_9782869718845
20,00 € l'unité Auteur: david pierredavid pierre

Spécifications

david pierre
374
les moulins de millau
21
15
Broché
9782869718845
Société d'études millavoise, arts et traditions rurales.

Au confluent du Tarn, et de la Dourbie, Millau, lieu de passage obligatoire d'un courant commercial reliant l'Auvergne au Bas-Languedoc, perpétue une longue tradition industrielle, commencée avec les ateliers Gallo-Romains de poterie de la Graufesenque, poursuivie par le travail de la peau et la fabrication du gant. De la force des courants des deux rivières, avec l'appoint de sources de fort débit et l'utilisation d'un canal de dérivation du ruisseau de Vézoubies, les industriels ont su trouver l'énergie nécessaire au bon fonctionnement des Moulins. Moulin à blé, moulin à tan, moulin drapier, foulon à peaux, martinet à cuivre ou à poudre, représentent les types les plus usuels des usines millavoises. Les Moulins de Millau se penche sur la vie de ces machines qui pendant près de mille ans, ont oeuvré pour le mieux-être de la population, allégeant sa peine par l'utilisation raisonnée de l'énergie des rivières et du vent, transformant en particulier le grain en farine nourricière. Cette étude s'inscrit dans un courant de recherches déjà ancien qui a remis à l'honneur les Moulins, invention antique... et médiévale par l'époque de sa véritable expansion. On retiendra plus particulièrement les noms des Moulins du Roi ou du. Pont Vieux, de La Roque, de la Recluse, les trois plus importants, dont l'histoire se mélange intimement avec la vie de la Cité ; on. n'oubliera pas les Moulins à tan, nombreux au XIX siècle, appuyant le développement des tanneries. Le livre Les Moulins de Millau, travail collectif rassemblant les connaissances de plusieurs chercheurs, a pour ambition de conserver la mémoire de l'activité des Moulins et de leurs « rentiers".