25 bd Amiral Courbet, NIMES 30000 , FRANCE
04 66 67 30 30

Votre Panier

Henry IV d'Ormesson

Henry IV d'Ormesson 8889

tweet_button Les Éditions Lacour-Ollé - Henry IV d'Ormesson
1517588067_livre.henry.iv.d.ormesson.controleur.general.des.finances.serge.de.maistre.histoire.editions.lacour.olle
20,00 € l'unité Auteur: Maistre (de) sergeMaistre (de) serge

Spécifications

Maistre (de) serge
330
21
15
Broché
9782750446772
Contrôleur général des finances

Serge de Maistre. après avoir fait une belle carrière à travers différents postes de responsabilité dans une très importante société d'assurances, profite de sa retraite pour revenir à sa première passion qu'est l'Histoire. Il commence par écrire une histoire sur sa famille, car aucune étude complète n'avait été faite sur elle ; ensuite il écrit cette biographie d'Henry IV d'Ormesson, contrôleur général des finances de Louis XVI. Personnage peu connu, Ormesson, qui appartient à une famille réputée de magistrats, a pourtant été intendant des finances, directeur temporel de la Maison royale de Saint-Louis, conseiller d'État, membre du Comité contentieux des départements, juge du tribunal au 6' arrondissement de Paris et chef de la 5e division de la garde nationale. Maistre montre comment réagit Ormesson à ces différents postes durant cette période troublée. Choisi très jeune par Louis XVI pour le ministère à cause de son intégrité, de son désintéressement et de sa droiture, Ormesson, étranger à la cour, trouve la France dans une situation financière très endettée due en très grande partie au soutien de la guerre d'indépendance américaine. Maistre analyse les différents problèmes auxquelles il s'affronte (emprunts, Caisse d'escompte, réforme de la Ferme générale) ; "réformateur zélé" mais manquant d'expérience et souvent maladroit, il donne sa démission sur la demande du souverain. Louis XVI lui gardera sa confiance et lui proposera neuf ans après le ministère de l'Intérieur, puis celui de la Justice auxquels il refuse. Assigné à résidence fin 1993, puis incarcéré un semestre en 1794, libéré, Ormesson se retire dans ses terres ; il n'émigre pas. Il a joui d'une très grande popularité auprès des Parisiens qui l'élisent maire de Paris en 1792, mais Ormesson donne sa démission immédiatement. En hommage, Paris au XIXe siècle donnera son nom à une rue.
L'auteur, en sus de cette intéressante biographie, donne une généalogie complète des le Fèvre avec ses trois branches (d'Eaubonne, d'Ormesson et Lézeau).