25 bd Amiral Courbet, NIMES 30000 , FRANCE
04 66 67 30 30

Votre Panier

Contes et légendes du catharisme

Contes et légendes du catharisme 9261

tweet_button Les Éditions Lacour-Ollé - Contes et légendes du catharisme
livre_contes_et_lgendes_du_catharisme_dodat_roch_cathares_ditions_lacour-oll
Prix constaté: 10,00 € Notre prix: 10,00 € l'unité Auteur: Roché déodatRoché déodat

Spécifications

Roché déodat
77
21
15
Broché
1966
9782750450670
A l'heure présente l'intérêt pour le grand combat spirituel qui se livrait aux XII° et XIII° siècles dans le Midi de la France s'est réveillé avec une grande force. Toute une série de livres s'occupent de ces événements connus sous le nom de catharisme ou albigéisme. On a étudié et vérifié la longue filiation du manichéisme au catharisme. Or, cet esprit du catharisme, cet esprit ésotérique du christianisme primitif s'exhale aussi de nos contes. Il serait nécessaire d'écrire un long essai pour prouver ce fait dans le détail. Ce n'est pas notre intention ici, nous donnerons seulement quelques indications. Ce qui distingue et caractérise le système du manichéisme, et de toutes les tendances apparentées, c'est la question de l'origine et de l'action du mal dans la vie de l'homme et du monde On peut dire d'une manière générale que tous les contes populaires s'occupent de ce problème, car les images des contes conduisent toujours au même but : montrer que le mal est nécessaire pour que le bien se fasse et soit mis en valeur. A ce point de vue, on pourrait prétendre que tous les contes renferment des éléments manichéens : le bien triomphe et le mal est précipité dans l'abîme. Le catharisme fait un pas de plus et montre que le mal est capable de rédemption ou qu'il reste en arrière pour se transformer ultérieurement. C'est ainsi que, dans le conte du Dragon Doré, le maître des ténèbres dit à son adversaire : « Tu ne peux pas me tuer ; car il est écrit que je vivrai jusqu'à la fin des temps, pour ne pas ressusciter ». Ou bien le maître noir de la Terre, qui a rendu son or est renvoyé, dans le conte du Pou, par Jean du Ramier, après avoir perdu son pouvoir. Déodat Roché L'éditeur remercie pour leur aimable autorisation de publication les descendants de Déodat ROCHÉ : Anne-Françoise ROCHÉ, Marc ROCHÉ, Jean-Louis ROCHÉ et José DUPRÉ émule et mainteneur de la pensée du maître.