25 bd Amiral Courbet, NIMES 30000 , FRANCE
04 66 67 30 30
Le panier est vide

Les statuts de la communauté des seigneurs pariers de la Garde-Guérin en Gévaudan

Les statuts de la communauté des seigneurs pariers de la Garde-Guérin en Gévaudan 6934

tweet_button Les Éditions Lacour-Ollé - Les statuts de la communauté des seigneurs pariers de la Garde-Guérin en Gévaudan
1267172214_9782750424091
10,00 € l'unité Auteur: anonymeanonyme

Spécifications

anonyme
45
21
15
Broché
XIXème
9782750424091
1238-1313
Le château de la Garde-Guérin, dont les ruines dominent encore aujourd'hui les pentes abruptes de la vallée supérieure du Chassezac, commandait au moyen-âge, sur les confins du Gévaudan et du Vivarais, une route très fréquentée, l'ancienne voie regordane, qui reliait Nîmes à l'Auvergne. Cette situation du château avait créé, pour les "pariers" qui s'en partageaint la seigneurie, des revenus importants, mais aussi des charges exceptionnelles. Ils constituaient, en effet, une sorte de milice policière, de gendarmerie chargée d'assurer dans ces parages le bon ordre sur la voie regordane. En retour, outre les revenus ordinaires de la seigneurie, les pariers se partageaient le produit de deux droits particulièrement lucratifs: le péage, prélevé en vue de maintenir la viabilité de la route; le guidage, perçu en échange de la protection que la milice garantissait aux marchands et à leurs convois.